Image size 9 Kb Le petit géant des Jeux olympiques

Les Jeux olympiques tels que nous les connaissons aujourd'hui ont vu le jour à Athènes en 1896. L'histoire du sport olympique finlandais, 90 ans en 1996 à Atlanta, a commencé aux deuxièmes Jeux olympiques d'Athènes en 1906. Un des plus grands athlètes du sport olympique est le Finlandais Paavo Nurmi qui aurait eu 100 ans en 1997.

La contribution finlandaise aux Jeux a été, pour un petit pays, remarquable sinon unique. La Finlande n'a jamais manqué, depuis 1906, d'obtenir à chaque fois au moins une médaille d'or, ce qui n'est pas mal quand on sait que quatre pays seulement sont arrivés au même résultat. Les disciplines où la Finlande a toujours fait preuve de supériorité ont été les courses de fond de 5000 et 10 000 mètres. Certaines fois, deux et même trois coureurs finlandais ont occupé simultanément le podium. La première vedette finlandaise du fond a été Hannes Kolehmainen, le héros des Jeux de Stockholm (1912) et d'Anvers (1920). Kolehmainen, le "Finlandais souriant", fut l'étincelle qui donna naissance au sport finlandais et fit connaître la Finlande au monde.

Paavo Nurmi, le grand maître de la course de fond, le "Finlandais volant", reprit la voie du succès ouverte par le pionnier Kolehmainen. Pas moins de neuf fois vainqueur olympique, Nurmi battit 31 records du monde. Depuis, bien sûr, ces records ont encore été maintes fois battus, mais personne n'a fait preuve d'une telle supériorité ni d'une telle infaillibilité d'une compétition et d'une année à l'autre. On disait de lui qu'il se battait contre le chronomètre et non contre ses concurrents. L'éventail de ses capacités étaient, à l'époque, sans pareil. Pendant des années, il fut imbattable sur tous les parcours, du 1500 au 10 000 mètres et même, si l'on se réfère au seul marathon qu'il a couru, il fut aussi le meilleur marathonien de son temps. Paavo Nurmi est mort en 1973 et reste l'un des Finlandais les plus connus et les plus estimés. Il est pour la culture du corps ce que Jean Sibelius est pour la culture de l'esprit.

Lasse Viren
Image size 5 Kb La Finlande a aussi eu de grandes étoiles du sport après les années dorées qui ont précédé la seconde guerre mondiale. À Munich en 1972, les victoires consécutives à une demi-heure d'intervalle de Lasse Viren (10 000 m) et de Pekka Vasala (1500 m) furent un des grands moments du sport finlandais. Viren avait fait une chute pendant la course, ce qui ne l'a pas empêché de terminer en vainqueur et de battre un record du monde de la distance. Il remporta aussi le 5000 m et obtint encore deux médailles d'or aux Jeux de Montréal en 1976.

Pourquoi le sport occupe-t-il une place si importante dans le cour des Finlandais est une question qui trouve sa réponse dans l'histoire. Bien que les compétitions deviennent de plus en plus dures et que les Jeux croissent dans des proprotions gigantesques, les Finlandais trouveront de nouveaux héros. Ce seront peut-être des représentants des disciplines finlandaises traditionnelles, la course de fond, le javelot ou la lutte. Ce seront peut-être des disciplines nouvelles pour les Finlandais. Pourquoi pas? On a trouvé ces dernières années dans ce pays aux mille lacs des athlètes qui ont battu des records du monde de natation.

Image size 8 Kb

Paavo Nurmi aurait 100 ans
Paavo Nurmi est né le 13 juin 1897 à Turku. L'année 1997 sera donc une année riche en évènements destinés à célébrer la naissance de cette légende des stades. L'année anniversaire a été officiellement ouverte au mois de janvier au Théâtre munipal de Turku où les succès de Nurmi ont été évoqués par des danses.

Dès le début de l'année, l'association sportive à laquelle appartenait Nurmi, l'Union sportive de Turku (Turun Urheiluliitto), a ouvert dans son bureau une exposition photographique décrivant la carrière et la vie du coureur et sorti de ses coffres ses certificats olympiques qui prouvent qu'il a bien remporté neuf médailles d'or.

On a aussi célébré ce centième anniversaire par des timbres qui ont été publiés au mois de mars.

Lors de la semaine commémorative proprement dite, au début du mois de juin, le Centre Paavo Nurmi organisé du 10 au 13 juin à Turku un congrès international auquel ont participeront des conférenciers de renom.

Le 12 juin, le terrain sur lequel s'entraînait le "Finlandais volant" été baptisé Stade Paavo Nurmi, cérémonie qui sera immédiatement suivies des Jeux de Paavo Nurmi, à savoir, pour les dames, le 100 m, 5000m, le javelot et le saut en longueur et, pour les hommes, le 100 m, le 110 m haies, le saut à la perche, le javelot et le poids. Les hommes aussi disputé le Paavo Nurmi Challenge (1500 et 5000 m), deux courses entre lesquelles ils n'ont eu droit droit qu'à 50 minutes de repos. En effet, aux Jeux Olympiques de Paris en 1924, Paavo Nurmi avait couru ses deux records du monde (3.52,6 et 14.28,3) en ne prenant que 55 minutes de pause.

La cérémonie principale se tenue à Helsinki le 13 juin, jour de la naissance de Nurmi.

La dernière manifestation, mais pas la moindre, de cette année commémorative sera le marathon Paavo Nurmi qui se couru à Turku le 6 juillet.

Un come-back théâtral

Au mois d'août 2000 Paavo Nurmi sera de nouveau la vedette du stade olympique de Helsinki. Il s'agit cette fois d'un opéra sur le coureur dont le célèbre écrivain Paavo Haavikko a écrit le livret et Tuomas Kantelinen composé la musique. La représentation est une coproduction du théâtre municipal de Helsinki avec le projet "Helsinki - ville culturelle européenne 2000".

Journal Le Soleil: Le Finlandais volant