Lénine et Moumine habitent à Tampere

À Tampere, le touriste ne trouvera pas le temps long. Il y a beaucoup à voir et à faire pour tous les goûts tant pour les amateurs de culture que pour les amis de la nature. Et, ce qui ne gâche rien, tout se trouve à peu de distance du centre-ville et peut se faire à pied. Il y a des musées originaux comme le musée Lénine, le seul au monde qui existe encore. Il y a aussi le monde de Moumine, l'authentique, qui éveille la sympathie des adultes aussi bien que celle des enfants.

Image size 5 Kb Pours se familiariser avec Tampere, il conviendrait de commencer par le belvédère de la colline de Pyynikki. Pyynikki est l'amoncellement de gravier d'origine glaciaire le plus haut du monde, 150 mètres au-dessus du niveau de la mer. Du belvédère qui se dresse sur sa crête, on a la plus belle vue générale de la ville qui s'étend entre deux lacs. Le café du belvédère est réputé pour ses délicieux beignets.

Image size 10 Kb À côté de Pyynikki se trouve Pispala, quartier urbain unique en son genre qu'il faut absolument voir. C'est aussi un bon moyen de tester sa condition physique car pour s'y rendre il faut escalader les 365 marches d'un escalier en bois. Les charmantes vieilles maisons en bois de Pispala ont en effet été construites sur une pente tellement raide que dans certaines maisons l'entrée se fait par le deuxième étage. Pispala était à l'origine un quartier ouvrier créé au siècle dernier. Aujourd'hui, c'est un quartier résidentiel recherché et cher dont on rénove les vieilles maisons avec ferveur.

Sur les traces de Lénine

Image size 9 Kb Pratiquement au pied de la colline de Pispala on peut visiter une curiosité de classe mondiale, le musée Lénine, le seul qui existe actuellement dans le monde. Ouvert en 1946, ce musée est installé dans la maison du peuple de Tampere, dans la salle même où se sont tenues, pendant la première révolution russe, les deux conférences révolutionnaires russes de Tampere (1905 et 1906) et auxquelles Vladimir Ilitch Lénine participa. Lénine a habité près de deux ans, de 1905 à 1907, dans le grand-duché de Finlande.

Le musée ne présente aucun message idéologique. Il se concentre sur l'œuvre de Lénine en général ainsi sur que les rapports que celui-ci entretenait avec la Finlande. Les objets présentés se composent surtout de photographies et de documents. Outre l'exposition permanente, on y monte aussi des expositions spéciales temporaires.

Du musée de l'Espionnage à la Vallée de Moumine

Image size 30 Kb Le musée de l'Espionnage finlandais, le premier et, pour l'instant, le seul des pays nordiques, est aussi intéressant du fait de son originalité. On y voit tous les objets possibles et imaginables qui ont un rapport avec l'espionnage, de l'épée déguisée en canne à l'électronique de pointe utilisée dans les écoutes téléphoniques ou autres. On peut même y essayer un détecteur de mensonge et beaucoup d'autres appareils.

Un des musées les plus populaires de Tampere est la Vallée de Moumine, un trésor pour tous les fans de Moumine. Ce musée qui est situé dans le sous- sol de la bibliothèque municipale Metso n'est pas un lieu d'animation pour enfants. Les illustrations originales de Tove Jansson présentent des personnages des années 1940 qui laissent présager les Moumines actuelles ainsi que les adorables créatures des livres publiés plus tard. On peut aussi y admirer un modèle réduit de la maison de Moumine et de petits tableaux inspirés des évènements décrits dans les livres.

Image size 13 Kb Les rives du Tammerkoski et les bâtiments industriels qui s'y dressent en plein centre ville ont été inscrits au patrimoine national. Au cœur de ce groupe se trouve le nouveau centre des musées Vapriikki installé dans les anciens locaux de Tampella. On y a rassemblé les collections qui étaient précédemment présentées dans cinq musées séparés, soit quelque 700 000 objets, photographies et échantillons. Les expositions décrivent la vie et les évènements de Tampere et de la province de Pirkanmaa environnante de la préhistoire à nos jours. Il y a devant le centre des musées une exposition de vieilles locomotives et autres engins de grande taille ainsi qu'une scène destinée à accueillir diverses manifestations.

Il vaut aussi la peine d'aller voir le musée des poupées et des costumes du manoir de Hatanpää où sont exposés des milliers de poupées, de jouets et de costumes. Au cœur de l'été on peut aussi se promener et se griser de parfums dans la roseraie en fleurs qui entoure le manoir.

Une incomparable collection d'art moderne

Le plus intéressant des musées d'art est celui de Sara Hildén, à côté du très populaire parc d'attractions de Särkäniemi. Sara Hildén (1903-1993) était une femme d'affaires et une collectionneuse d'œuvres d'art qui, en 1962, fit don de son importante collection à la fondation qui porte son nom.

Image size 10 Kb

Pablo Picasso "Le verre et le Violin" (1913)

La collection comprend plus de trois mille œuvres et elle ne cesse de s'agrandir. Le musée a une remarquable collection d'œuvres internationales contemporaines où sont représentés de grands classiques de Picasso à Bonnard et des artistes représentatifs d'un réalisme plus récent allant de Segal à Christo. L'art finlandais contemporain y est aussi bien représenté.

Outre les collections permanentes on y présente aussi des expositions passagères, en particulier des rétrospectives d'art international contemporain et moderne.

Romantisme national et architecture moderne

La bibliothèque municipale Metso, qui abrite la Vallée de Moumine, est en soi un monument architectonique qui vaut le détour. Ses concepteurs, le couple d'architectes finlandais bien connu Reima et Raili Pietilä, ont dessiné d'autres œuvres architecturales pour Tampere. La forme de la bibliothèque rappelle, comme son nom le laisse entendre (metso=grand tétras), la queue du grand tétras quand il fait la roue.

Image size 14 Kb Les amateurs d'architecture devront encore aller voir la cathédrale de Tampere qui fut achevée en 1907. Ce temple de granit est un bon exmple du style romantique national du célèbre Lars Sonck. La décoration intérieure a été conçue par Hugo Simberg, un des artistes les plus remarquables de son temps. L'ange blessé qui décore la tribune sud est la plus célèbre de ces décorations, très chère à beaucoup de Finlandais.

 
Une île et des eaux bleues

Il n'est pas difficile de faire une croisière de quelques heures ou même de quelques jours à partir d'une ville entourée d'eau et d'aller visiter les environs.

À seulement une vingtaine de minutes de bateau, les habitants de Tampere peuvent rejoindre leur propre oasis d'été, l'île de Viikinsaari avec ses plages, ses sentiers et ses nombreuses activités. On peut y déjeuner dans un vieux restaurant romantique ou aller au sauna qu'on aura chauffé si vous en avez fait la demande. Le soir, en fin de semaine, il est possible d'aller danser dans un vrai bal finlandais en plein air au son d'un accordéon. Il ne faut pas manquer d'aller voir la chapelle ocuménique de l'île aménagée dans les locaux d'un poste de police construit au siècle dernier. C'est non seulement un lieu de recueillement mais aussi une œuvre d'art.

Plus de musée Lénine [en anglais]