Image size 22 Kb
T a r j a  H a l o n e n
La première présidente finlandaise

Tarja Halonen est le onzième président de la République finlandaise et la première femme à occuper cette fonction. Son mandat est entré en vigueur le 1.3.2000 et durera six ans. Mme Halonen, alors ministre des Affaires étrangères et sociale-démocrate, a battu au second tour le candidat de la droite, l'ex-Premier ministre Esko Aho. Députée depuis 1979, elle a aussi été la première femme à être ministre des Affaires étrangères.

Mme Halonen est connue pour son indépendance, pour être une femme qui suit sa propre voie. Mère célibataire, elle a élevé et formé sa fille Anna qui est actuellement étudiante en politique internationale en Angleterre. L'intérêt de Tarja Halonen pour les questions sociales l'a conduite, outre à la politique, à assumer des missions de confiance pour de nombreuses organisations civiques. Pas même la candidature à la présidence n'a pu ébranler ses convictions personnelles bien que l'on estimât qu'une femme séparée de l'Église et vivant en concubinage ferait fuire les électeurs. Cependant, les sondages qui avaient précédé les élections montraient déjà que la majorité des électeurs l'avaient acceptée.

L'union libre du chef de l'État avait déjà eu le temps de causer des maux de tête au service du protocole. Toutefois, son compagnon Pentti Arajärvi a été naturellement considéré comme son conjoint dans les manifestations officielles. En effet, à la fin du mois d'août, le couple, à l'occasion d'une petite cérémonie, avait été discrètement marié devant l'officier de l'état civil de la municipalité de Helsinki. Le secret avait été bien gardé car la nouvelle surprit complètement la presse.

La présidente Tarja Halonen a passé la majeure partie de sa vie à Kallio, quartier populaire de Helsinki. Après son bac en 1962, elle devint licenciée en droit en 1968. Avant de se lancer dans la politique, elle avait été, entre autres, la juriste de la SAK, le plus grand syndicat de Finlande. La femme qui fut le plus longtemps ministre en Finlande avait eu, avant le portefeuille des Affaires étrangères, ceux des Affaires sociales et de la Justice. Elle avait aussi été la première Finlandaise à être ministre de la Justice.

On dit qu'elle a les idées larges et le sens de l'humour mais, en même temps, c'est un chef exigeant qui ne laisse rien passer. Elle se considère elle-même comme exigeante. "Si l'on fait quelque chose, on le fait bien." Des histoires courent encore à propos de son langage truculent dans les couloirs du ministère des Affaires étrangères où l'on est habitué à un style plus formel.

La nouvelle présidente fuit toute vaine affectation et il ne fait aucun doute que cela se reflètera sur la vie du palais présidentiel. On en a eu un avant-goût lors des cérémonies de la première journée officielle. Après avoir trinqué avec la présidente du Parlement Riitta Uosukainen, la présidente de la République manifesta son effroi devant l'air guindé des gens qui l'entouraient et demanda "Si on pouvait adopter une formation plus libre". Riitta Uosukainen, connue pour être une femme d'une certaine verdeur, entra tout de suite dans le jeu et lança à l'ensemble des fonctionnaires un sonore "Rompez les rangs!"

Image size 9 Kb

Comme le veut la tradition, la première visite officielle de la présidente finlandaise fut pour la Suède. Habituée à ses princes et princesses, la presse suédoise était très intéressée par le fait que la présidente fût une femme mais elle ne lui accorda pas beaucoup de points pour son élégance. On pouvait lire dans les journaux que la présidente, en descendant de l'avion "ressemblait, avec son collier de perles et son vaste sac-à-main, à Maman Moumine". On critiqua aussi et défendit sa robe du soir: "Tarja Halonen a montré qu'elle avait son propre style. Elle se fiche de sa robe du soir." La présidente répondit elle-même à la critique: "Il est important qu'une femme ait un sac suffisamment grand pour pouvoir y mettre tout ce dont elle a besoin."

Tous ces gros titres à propos de ses chapeaux et de ses sacs ne font sans doute qu'amuser la présidente de la République dont le profil et l'estime reposent sur une solide compétence. Elle avait déjà fait valoir au cours de la campagne électorale ses principales valeurs: la démocratie, la société de bien-être et l'État de droit. Elle pourra apporter sa contribution pour que ces principes soient observés bien qu'elle n'ait pas l'intention de s'immiscer dans les tâches du gouvernement et du parlement.

Image size 17 Kb

Lorsque 150 chefs d'État, un nombre jamais atteint auparavant, se réunirent à New York en septembre 2000 pour le sommet Millenium, Tarja Halonen présidait la réunion conjointement avec le président namibien Sam Nujoma. C'était aussi un Finlandais qui présidait la 55e assemblée générale de l'ONU, Harri Holkeri qui s'était distingué comme négociateur du traité de paix irlandais. Ce sont de beaux exemples de la confiance que l'on accorde dans le monde à la Finlande.

Voir aussi:
WTF-O Vœux de la présidente Tarja Halonen pour le 40e anniversaire de WTF
Le Pays de Franche-Comte: Une nouvelle victoire
Official website of the President of Finland