On se souviendra toujours des Jeux de Helsinki

Paavo Nurmi entre 1952 dans le stade avec la flamme olympique
Image size 9 Kb

En raison de la guerre, Helsinki n'avait pas pu organiser les Jeux olympiques de 1940. La paix revenue, elle posa de nouveau sa candidature qui, cette fois, fut acceptée. Les Jeux de 1952 se déroulèrent donc à Helsinki.

Pour un peuple qui se remettait d'une guerre qu'il avait perdue, les Jeux revêtaient une importance considérable. Ils offraient aux Finlandais la possibilité d'être fiers de leur fennitude et l'occasion de participer à la grande histoire du sport. Pour un peuple petit mais tenace, le succès sportif était un moyen de renforcer son amour-propre.

La Finlande se tira si bien des Jeux de 1952 qu'on les considéra plus tard comme les plus réussis de l'histoire des Jeux. On a aussi dit que c'était la dernière vraie grande fête du sport avant qu'ils deviennent le cirque médiatique qu'ils sont aujourd'hui.

Soixante-neuf pays et 4 925 athlètes y participèrent. La Finlande, qui ne compte que pour peu plus du millième de la population du globe, y était représentée par 260 athlètes.

Ce fut aussi aux Jeux olympiques de Helsinki que l'ex-URSS manifesta pour la première fois depuis 1912 sa présence sur les stades.

Les XVe Jeux Olympiques de Helsinki