Image size 7 Kb Technique et sciences économiques

Au cours de trente années d'activité, l'École supérieure de technologie de Lappeenranta a, parmi les autres écoles supérieures finlandaises, confirmé sa position d'école spécialisée dans la technique et l'économie ainsi que dans la combinaison de ces deux domaines. Si, du fait de sa situation géographique, l'école dispense un enseignement qui, àmaints égards, concerne l'industrie forestière, elle n'en a pas pour autant négligé les autres secteurs de l'industrie.

Lappeenranta n'a jamais cherché à transformer l'école supérieure en université préfé ;rant se concentrer sur le créneau relativement étroit de la technique et du commerce. Comme le souligne le recteur Markku Lukka, " vaut pas la peine de gaspiller nos ressources à nous étendre à d'autres domaines. Ceux-ci seraient de toute façon si petits qu'ils n'auraient pas beaucoup d'importance"grave;s le début, l'enseignement de l'école de Lappeenranta a plus porté sur les matières économiques que dans les autres écoles supérieures techniques finlandaises. Son programme d'enseignement de l'économie de production prépare des ingénieurs orientés vers l'économie. Aujourd'hui, l'école a aussi une unité d'enseignement de sciences économiques basé sur les domaines du pluriculturalisme, la maîtrise de la technique et le management. Une proportion importante des étudiants, aussi b ien les techniques que les commerciaux, suivent une partie de leurs études dans des écoles étrangères dans le cadre de programmes d'échanges scolaires.

La situation géographique de l'École supérieure de technologie de Lappeenranta; elle se trouve à proximité de la frontière russe; est intéressante. Il dépendra de l'évolution de la politique mondiale de savoir si elle sera le chaînon d'une coopération et d'échanges croissants ou un des avant-postes de l'Europe occidentale sur une frontière de 1300 kilomètres de long. "nnaissance que nous avons de l'économie et de l'industrie des pays de l'Est est un de nos atouts et une de nos grandes possibilités futures. Nous pouvons la partager aussi bien avec nos compatriotes qu'avec les étrangers. Du fait que nous sommes plus près de la frontière russe, nous pouvons, mieux que les autres écoles, avoir des rapports plus fréquents avec les Russes. Ce genre d'interaction est très fertile"rsuit Lukka. De fait, l'école a avec ses voisins russes une expérience pratique de coopération qui remonte aux temps de l'Union soviétique. Concrètement, cela avait commencé avec des questions d'environnement.

L'école de Lappeenranta désire former des gens qui soient capables de réagir rapidement devant des situations qui changent sans cesse. " le cas, par exemple, avec l'informatique qui évolue aussi vite qu'elle se répand. Il faudrait que les écoles supérieures s'efforcent de plus en plus de dispenser des connaissances fondamentales de haut niveau et de préparer leurs élèves à la recherche. Lorsqu'on a une bonne formation de base, on apprend rapidement ce qui est nouveau. Connaî tre le matériel n'est pas tellement important car il est possible, en fin d'études, de se familiariser avec le dernier cri de la technique pour pouvoir bien commencer dans sa vie professionnelle"state Markku Lukka.

Un village technologique

L'informatique couvre 80% de tous les produits à venir. C'est un domaine qui évolue rapidement et crée continuellement de nouveaux emplois. Elle est caractérisée par le fait que la recherche fondamentale s'y transforme rapidement en recherche appliquée. La période de mise en service des innovations du domaine de la technique diminue tout le temps. Kareltek est un des dix centres technologiques finlandais construits dans la localité d'une école supérieure. La majeure partie des entreprises du centre qui se trouve dans le voisinage immédiat de l'École supérieure de technologie de Lappeenranta travaille dans l'informatique et particulièrement dans les logiciels. Le partenaire le plus important est justement l'unité d'informatique de l'école dont le laboratoire de recherche se trouve dans Kareltek. "Le monde académique finlandais s'est rapidement adapté à ce genre d'activité et a appris àcommuniquer avec les entreprises. Nous sommes d'autre part avantagé par le fait que, dans un petit pays, tout le monde se connaît. L'interaction fonctionne bien", dit Mme Marjut Hannelin, directrice générale adjointe de Kareltek.

Kareltek fonctionne sur le même modèle que le millier d'autres centres technologiques que l'on compte dans le monde. Il offre des locaux qui se trouvent à proximité de la recherche fondamentale, autrement dit de l'école supérieure. Il offre aussi aux entreprises qui travaillent dans ses murs des services de base, central téléphonique, télécopieurs, salles de conférences, de réception etc. On y trouve aussi des entreprises de services comme des bureaux de brevets, des cabinets d'avocats, des études de comptables etc.

Les plus typiques des activités que l'on trouve à Kareltek sont celles des unités de R&D des grandes entreprises. Il est facile de s'y mettre en rapport avec les chercheurs et l'école toute proche est une bonne source de main-d'oeuvre. Une entreprise typique installée à Kareltek travaille dans un créneau étroit et son marché est international. "Le soutien financier fourni par la société est évidemment important, mais une nouvelle entreprise a aussi besoin d'un soutien moral. Cela ne manque pas à Kareltek", assure Marjut Hannelin. Chercheurs et entrepreneurs y apprennent à se connaître. Il se forme ainsi des réseaux naturels où les connaissances passent de l'un à l'autre. Comme le fait remarquer Marjut Hannelin, "Ce sont les gens qui font ce travail, pas les entreprises."

Homepage of Lappeenranta University of Technology