Image size 16 Kb

Une santé de bois

Lors des grandes années de mauvaises récoltes de la fin du siècle dernier en Finlande, on ajoutait à la farine de céréale de la farine faite à partir du liber du pin. Aujourd'hui cet ersatz des années de disettes est devenu un aliment fonctionnel parfaitement accepté sur les bonnes tables.

Le liber du pin est devenu un aliment fonctionnel depuis que l'on sait qu'il contient en abondance des flavonoïdes c'est-à-dire des antioxydants végétaux. Les effets des flavonoïdes sur la santé sont l'objet d'études intensives partout dans le monde. On a constaté, entre autres, que les flavonoïdes extraites des plantes réduisaient le risque des maladies cardiovasculaires. Les flavonoïdes de la farine de liber du pin sont les mêmes que celles que l'on trouve dans le thé qui est une des sources de flavonoïdes les plus riches du monde. En outre, plus de la moitié du liber est constitué de fibres et il ne contient pas de glutène, ce qui convient parfaitement aux personnes qui souffrent de maladie cœliaque.

On trouve déjà sur le marché de la farine de liber, du pain à la farine de seigle et de liber ainsi que des genres de craquelins ronds et on a commencé à en exporter aux Pays-Bas, en Allemagne, en France et en Autriche.

On détache le liber de jeunes pins fraîchement abattus et on en enlève toutes les parties brunes ainsi que la partie verte de l'écorce. Les feuilles de liber, qui n'ont que quelques millimètres d'épaisseurs, sont ensuite séchées, grillées et réduites en farine.