Le design finlandais
Un simple mythe?
 

Qu'est-ce que le design finlandais? Est-il à la hauteur de sa réputation ou n'est-ce qu'une illusion?

Depuis les années trente, l'intérêt pratique et la beauté sont les deux idées qui ont essentiellement dirigé les stylistes finlandais. Ceux-ci ont travaillé en pensée et de leurs mains aussi bien le bois et les métaux que les fibres textiles, le cuir et l'argile. Les meubles, les vêtements, la vaisselle, les machines, les outils, les instruments portent leur empreinte.

Ils ont respecté la tradition liée à la connaissance et au façonnage des matériaux, mais ont aussi osé abandonner ces matériaux lorsque cela a été nécessaire, lorsqu'ils ne permettaient plus de créer quelque chose de nouveau. Cependant, ils n'ont jamais transigé sur le métier de l'artisan et beaucoup d'artistes sont parvenus à d'admirables réalisations avec plusieurs matériaux.

Les stylistes finlandais les plus célèbres dans le monde ont été pendant des dizaines d'années Aino et Alvar Aalto, Tapio Wirkkala et Timo Sarpaneva. Mais, beaucoup d'autres sont aussi devenus célèbres sinon de nom du moins à travers leurs produits.

Le verre est le plus fascinant de tous les matériaux. Les Finlandais l'ont façonné et il a fait connaître le design finlandais dans le monde entier. On a dit que la verrerie finlandaise était schématisée et raffinée. Dès les années 50, on l'a comparée à la verrerie italienne dont les traditions, les plus anciennes d'Europe, remontent quand même au moyen-âge.

En revanche, notre industrie du verre est très jeune: la première verrerie a été fondée en Finlande il y a quelque trois cents ans seulement et la plus ancienne verrerie finlandaise à avoir fonctionné sans interruption est celle de Nuutajärvi-Notsjö, créée il y a deux cent quatre ans.

Si les expositions internationales ont bien fait connaître le verre et le design finlandais dans le monde, c'est aussi grâce à elles que les Finlandais eux-mêmes ont eu conscience de la valeur élevée de leurs artistes. Cela est particulièrement vrai des triennales de Milan qui, dans les années 50, après les épreuves infligées par la seconde guerre mondiale et les lourdes années de réparations de guerre, redonnèrent le respect de soi aux Finlandais, car les produits du design finlandais y remportèrent de brillants succès. Les stylistes qui y avaient obtenu des médailles d'or et d'argent et des grands prix furent pratiquement traités dans leur pays comme des champions olympiques.

La verrerie finlandaise était traditionnellement fabriquée à partir de pâtes de verre incolore et verte. Dès les années 50, elle commença à apparaître dans des gammes multicolores. Les laboratoires attachés aux verreries essayèrent avec enthousiasme de nouvelles teintes. Les années 60 et encore le début des années 70 furent une période d'abondance de formes. Beaucoup d'artistes créèrent de nouvelles décorations et les verreries produisirent de plus en plus de gammes nouvelles.

Les objets en verre gravé, taillé, filigrané, conçus par les artistes finlandais, ont été un sujet de fierté pour de nombreux pays. Toutefois, ces techniques n'ont toujours formé, à côté du verre soufflé et du verre moulé, qu'une petite partie et, économiquement, modeste de la production du design finlandais.

La crise du pétrole de 1973 porta un coup sévère à l'industrie du verre qui a besoin de beaucoup d'énergie. Pour réduire les coûts, il fallut simplifier les formes et supprimer les couleurs. La hausse des prix du verre entrava les exportations et le marché intérieur. Les grandes verreries rationalisèrent leur production ne gardant que les activités les plus rentables. Il y eut pourtant des initiatives nouvelles: des maîtres verriers et des souffleurs de grande talent créèrent leurs propres petits ateliers au bord des routes. Ceux qui passaient pouvaient y faire un tour, y boire une tasse de café tout en regardant à travers une paroi vitrée comment naît une ouvre d'art et acheter des produits de l'atelier en partant.

Outre la résistance et les qualités pratiques, l'esthétique a aussi été l'objectif principal de la création des objets de tous les jours. La production de verrerie utilitaire de masse a toujours existé de paire avec celle de verrerie produite en petites séries. Les mêmes artistes qui créaient des produits bon marché pour l'homme de la rue ont laissé la bride à leur imagination pour créer des pièces uniques. Après de nombreux essais dépourvus d'idées préconçues, le verre est devenu un matériau de sculpture à part entière.

Tous les artistes verriers finlandais coopèrent étroitement avec les souffleurs et nombreux sont ceux qui savent aussi souffler le verre. Toutefois, dans les grandes verreries, les stylistes laissent aux maîtres le soin de souffler les pièces uniques. Depuis les années 60, l'idée du studio de soufflage s'est répandue des États-Unis en Europe et finalement en Finlande et, aujourd'hui, les artistes, installés dans leurs propres studios, soufflent eux-mêmes les ouvres qu'ils ont conçues.

Voir aussi:
WTF-O Le design - atout commercial de l'industrie