La renaissance de la construction en bois
Image size 12 Kb Après des dizaines d'années de léthargie la construction finlandaise en bois est en train de mettre les bouchées doubles pour arriver en tête du développement dans ce domaine. Plusieurs projets de portée internationale sont prêts ou sur le point de l'être: des ensembles urbains modernes en bois, la première salle de concert à structure en bois du monde, le plus long pont en bois du monde - sans parler des nombreux sites de moindre importance.

Il semble difficile de croire qu'en Finlande, le pays le plus couvert de forêts en Europe, la construction en bois ait été pratiquement mise à l'index pendant plusieurs décennies. On a préféré triturer l'or vert des forêts pour en faire de la pâte à papier et du papier plutôt que des planches. On veillait jalousement sur les intérêts des matériaux de construction concurrents et la législation ne tarda pas à interdire presque entièrement l'usage du bois dans la construction à l'exception des maisons individuelles.

Lorsqu'à la fin des années 90 on revint soudain à la réalité, on créa Puuinfo, le Conseil du bois d'œuvre finlandais, pour veiller sur les intérêts du bois. Le bois est aujourd'hui de nouveau très acceptable et accepté. Tout le monde est enthousiaste. Mais, pour en arriver là, Puuinfo a dû déployer des efforts considérables.

"Les qualifications professionnelles en matière de construction en bois s'étaient délabrées et il a fallu les restaurer tant dans les grandes écoles que dans les écoles professionnelles. Le travail considérable de recherche et de développement qu'on effectua essentiellement sur les systèmes structurels a été aussi important", déclare Pertti Hämäläinen, directeur général de Puuinfo.

Une maison en bois résistent aux tremblements de terre

"Il ne fait pas de doute que la Finlande a su travailler le bois, que nous maîtrisons la forêt et l'industrie qui en découle. Maintenant que nous avons recommencé à développer la construction en bois, nous nous sommes humblement mis à l'écoute de ce qui se fait ailleurs dans le monde. Les Américains maîtrisent la construction des ossatures en bois, en Europe continentale c'est l'utilisation du bois dans la décoration intérieure et chez nous le revêtement extérieur. Lorsque l'on met tout cela ensemble, on obtient, en termes de compétitivité, une bonne maison en bois."

On a revu et corrigé le système américain de structure ouverte, le système Platform, pour qu'il convienne aux conditions qui règnent en Finlande. Il s'est avéré très compétitif pour construire des maisons de qualité et peut être utilisé aussi bien pour les maisons individuelles que les immeubles.

"L'avantage du système Platform est qu'avec deux dimensions de poteau on peut construire, par exemple, un ensemble urbain très varié. Notre objectif est de faire du bois le premier matériau de construction d'Europe en nous servant en particulier du système à structure ouverte en bois", dit Hämäläinen.

Il considère que les immeubles finlandais en bois seraient aussi une bonne solution dans les régions à tremblements de terre. "Une maison en bois est résistante. Si la terre tremble, la maison plie mais ne s'écroule pas."

Le bois est un choix écologique

Outre sa compétitivité économique, le bois offre l'avantage d'être écologique, facteur qui commence à revêtir de plus en plus d'importance dans la construction.

Le bois est une ressource naturelle renouvelable. Sa transformation nécessite très peu d'énergie et ne génère pas d'effluents nocifs. Les déchets de bois sont faciles à éliminer sans mettre l'environnement en danger.

Du point de vue de l'environnement, le facteur le plus important est que le bois absorbe le carbone, ce qui a pour effet de ralentir l'effet de serre. En poussant, les arbres dégagent de l'oxygène et fixe jusqu'à la motié de leur poids le carbone de l'atmosphère. Le carbone ainsi fixé restera dans le bois pendant toute sa durée de vie. Plus on utilisera de bois, plus cela aura un effet de ralentissement sur le réchauffement de l'atmosphère

Une ville moderne sur des idées anciennes

Une zone urbaine moderne en bois est en train de s'élever à côté de l'université d'Oulu. C'est un projet qui a été mis en œuvre par le groupe de travail Puustudio à la tête duquel se trouve M. Jouni Koiso-Kanttila, professeur d'architecture de cette université.

Image size 12 Kb Le projet qui sera réalisé selon le principe de la structure ouverte comprend en tout une cinquantaine de maisons d'un et deux étages. Il devrait être mené à bonne fin en 2002 et les premiers habitants ont emménagés au début de l'année.

Bien que la ville en bois d'Oulu soit représentative de l'architecture en bois moderne, on s'est inspiré des vieilles villes finlandaises en bois pour en établir l'urbanisme.

"Nous nous sommes efforcés de replacer dans ce cadre moderne l'ambiance et les valeurs de l'environnement des villes en bois d'autrefois. Les rues y sont nettements plus étroites que dans les zones d'urbanisation actuelles, les quartiers y sont plus refermés sur eux-mêmes et donnent un sentiment de potection, tous les locaux annexes se trouvent dans des bâtiments séparés et placés dans des cours, il n'y a pas de parkings ouverts", précise Koiso- Kanttila.

Les façades des bâtiments sont, bien entendu, revêtues de bois qui, traité et monté correctement, devrait tenir des siècles.

La ville en bois d'Oulu a aussi éveillé beaucoup d'intérêt ailleurs en Finlande et, à l'automne de 1999, au moins cinq villes se sont lancées dans un projet similaire.

Lorsque le bois devient musique

Image size 12 Kb
Bien avant qu'il fût terminé le palais des concerts et des congrès de la ville de Lahti, le Palais Sibelius avait soulevé un grand intérêt partout dans le monde. Ce fut au point que l'on dut engager un guide pour mettre de l'ordre dans l'afflux des curieux qui envahissaient le chantier.

Il est vrai que le Palais Sibelius est fascinant à maints égards. C'est d'abord le seul auditorium au monde qui soit entièrement en bois et c'est aussi le plus grand bâtiment en bois de Finlande. L'acoustique en a été conçue par le gourou américain en la matière, Russell Johnson. On dit déjà que, acoustiquement parlant, ce sera la meilleure salle de concert de Finlande et certains vont jusqu'à dire du monde. L'orchestre de la ville de Lahti, qui sous la baguette d'Osmo Vänskä, a atteint une renommée mondiale, y prendra ses quartiers. Le Palais Sibelius ouvrira ses portes en mars 2000.

Ce bâtiment a été conçu par les jeunes architectes Hannu Tikka et Kimmo Lintula qui remportèrent l'appel d'offres lancé à cette occasion. "Ce fut un travail difficile et fascinant. Le bâtiment a été conçu en fonction des conditions imposées par le bois et nous avons utilisé des essences finlandaises, épicéa, pin, bouleau et tremble. Nous en avons consommé des milliers de mètres cubes", nous confie Hannu Tikka.

Un pont en bois sans égal

Image size 16 Kb En septembre 1999, on a ouvert sur le détroit de Vihantasalmi à Mäntyharju le plus long pont de bois qui ait jamais été construit sur une route principale. Les trois portées de 42 mètres chacune sont elles aussi de classe mondiale. La longueur totale du pont Honkahimmeli est de 182 mètres et la surface de son tablier d'environ 2 400 mètres carrés. C'est l'ingénieur finlandais Timo Rantakokko et son bureau qui avait remporté l'appel d'offres.

La commune de Mäntyharju, célèbre communauté de maisons de campagne, voulait remplacer son vieux pont métallique par un pont de bois pour affirmer son image de commune écologique.

"On peut indéniablement considérer ce pont comme un pont de bois bien que, naturellement, on y ait aussi utilisé des quantités considérables d'acier et de béton. C'est quand même le bois qui en constitue l'élément portant", affirme le professeur Aarne Jutila, du laboratoire des techniques de construction des ponts de l'École supérieure de Technologie de Helsinki.

"Le bois est un matériau tout à fait compétitif, même dans la construction des ponts. On est parti du fait que la durée de vie d'un pont en bois est de cent ans comme l'est celle des ponts construits dans d'autres matériaux", constate Jutila.

Voir aussi:
WTF-O Le palais Sibelius sonne comme un instrument