Image size 34 Kb Bienvenue en Finlande
a 40 ans

 

Du bulletin d'information au grand magazine

Le monde a terriblement changé en quarante ans. Bienvenue en Finlande a eu, par exemple, l'occasion de parler à ses lecteurs des transformations par lesquelles est passée l'industrie finlandaise durant cette période: la croissance des constructions navales, des industries forestières et métallurgiques et, tout récemment, l'extraordinaire envolée de l'électronique.

C'était en 1961. John F. Kennedy avait été élu à la présidence des États-Unis, Youri Gagarine était le premier à aller dans l'espace et l'Allemagne de l'Est commençait à construire le mur de Berlin. Dans un monde divisé par le rideau de fer, la Finlande essayait de créer l'image d'une démocratie occidentale neutre bien qu'elle eût conclu un traité d'amitié, de coopération et d'assistance mutuelle avec l'Union soviétique.

Bienvenue en Finlande a été créée il y a quarante ans dans le but de faire connaître ce qu'était vraiment la Finlande, son mode de vie, ses aspirations et ses réalisations. Notre publication fut d'abord destinée aux passagers de la Finnair et le succès de cette revue distribuée gratuitement aux passagers de première classe fut encourageant. Aujourd'hui, elle est à la disposition de tous ceux et celles qui s'intéressent à la Finlande sur tous les continents soit sous forme imprimée soit sur l'Internet.

Le fait que le ministère finlandais des Affaires étrangères distribue notre publication depuis des années via ses propres canaux témoigne de la confiance à laquelle nous sommes parvenus. Nous en sommes à la fois reconnaissants et fiers, comme nous le sommes du message amical que la présidente de la République Tarja Halonen adresse à nos lecteurs dans les pages de ce numéro spécial. Nous remercions aussi nos fidèles lecteurs et annonceurs dont beaucoup nous accompagnent depuis le début.

La Finlande et le monde qui l'entoure ont changé d'une façon que personne n'aurait su prédire au moment de la création de notre publication. Il n'y a plus d'URSS, les pays baltes sont devenus indépendants, l'Allemagne a été réunifiée et la Finlande est membre de l'Union européenne. Dans tous ces bouleversements l'objectif de Bienvenue en Finlande est resté inchangé : nous voulons toujours être une fenêtre intéressante et digne de foi ouverte sur ce pays.

Tuovi et Markus Similä Rédacteurs de WTF

Dans les années 60, le magazine offrait des informations succinctes, mais certainement nécessaires, sur la Finlande : listes d'hôtels avec leurs services, vocabulaire gastronomique, monnaie et valeurs d'échange etc. Tous ces renseignements sont aujourd'hui fournis plus commodément et mis à jour par l'Internet. La Finlande y était présentée, comme aujourd'hui, comme le pays des mille lacs et du silence des terres laponnes où les produits du design font partie du quotidien de chacun. Les divers secteurs de l'industrie forestière y étaient à l'honneur, les industries métallurgiques et les constructions mécaniques mentionnées comme étant en pleine croissance et on y parlait déjà d'électronique.

À cette époque, la frontière orientale ajoutait une touche d'exotisme à la Finlande. Bienvenue en Finlande a aussi, au début des années 60, présenté sans complexes Moscou et Leningrad, qui, par la suite, est redevenue Saint-Pétersbourg. Ce franchissement de frontière s'explique par le fait que Bienvenue en Finlande était alors le magazine "in-flight" de Finnair et que ces villes comptaient parmi les étapes de la compagnie aérienne. Les décennies suivantes Bienvenue en Finlande s'est strictement limitée à la Finlande et aux Finlandais.

Le premier magazine "in-flight" du monde

Le fondateur de Bienvenue en Finlande, l'éditeur danois Anders Nyborg, est venu en Finlande pour la première fois en 1958. Il raconte qu'il s'est alors épris de la Finlande et des Finlandais mais que, par ailleurs, le pays était intéressant du point de vue de l'édition.

Nyborg avait accumulé de l'expérience sur les diverses publications destinées aux touristes mais personne n'avait encore jamais fait un magazine destiné aux hommes d'affaires qui voyageaient en avion. Son idée une fois développée, il la vendit à Finnair. Le 10 décembre 1961, lorsque la Caravelle toute neuve de Finnair décolla, les passagers purent lire le premier, à notre connaissance, magazine "in-flight" du monde, Bienvenue en Finlande. La coopération avec Finnair se poursuit bien que la compagnie aérienne ait créé sa propre publication il y a vingt ans.

"Bienvenue en Finlande a rapidement acquis une renommée. Sa mise en pages était meilleure que celle de la plupart des autres magazines qui paraissaient à l'époque. Les premières années, il fut entièrement réalisé en dehors de la Finlande. La rédaction et l'impression se faisaient au Danemark et il était imprimé sur du papier allemand. Finnair étant une compagnie nationale, cet apport étranger n'était pas très bien vu et, peu à peu, j'ai transféré la production du magazine en Finlande", se souvient Anders Nyborg.

Nyborg entretient toujours des relations suivies avec la Finlande. Grâce à Bienvenue en Finlande il rencontra une Finlandaise qui par la suite devint sa femme. Lorsqu'il eut 50 ans il renonça au magazine pour devenir artiste à plein temps, comme il en avait déjà décidé dans sa jeunesse. Il a au Danemark, sur l'île de Bornholm, une galerie prospère où il vend ses peintures et ses sculptures.

Image size 26 Kb Affaires, culture, curiosités

Bienvenue en Finlande a changé de propriétaire en 1983 mais est resté dans des mains nordiques. L'acheteur était en effet l'éditeur norvégien Finn Greve Isdahl. Isdahl, après avoir passé son MBA à la Wharton Business School en 1972, avait travaillé plusieurs années à New York au service de maisons d'édition américaines. Son travail l'avait amené à aller souvent en Finlande où il avait trouvé Bienvenue en Finlande dans les hôtels. Le magazine lui avait semblé intéressant.

Le changement le plus visible apporté au magazine par le nouveau propriétaire fut la couverture. Dès le premier numéro publié par Isdahl en 1985, on y présentait une œuvre d'art finlandaise et, dans les pages du magazine, l'artiste lui-même. "L'art m'intéresse et, à mon avis, cela a été un bon moyen de faire connaître l'art finlandais au monde. Notre premier artiste fut le peintre naïf du nord du pays Andreas Alariesto, " raconte Isdahl. La présentation de villes dans la rubrique "Point de mire " est aussi une nouveauté d'Isdahl.

"Bienvenue en Finlande est la première publication finlandaise d'exportation. On y traite de multiples sujets d'actualité comme l'industrie et la vie des entreprises, la culture et les hommes. Nombreux sont nos lecteurs qui collectionnent notre magazine. C'est entre autres pour cette raison que Bienvenue en Finlande est toujours relié comme un livre, pour supporter plusieurs lectures sans se désagréger", poursuit Isdahl.

"Nous voulons servir nos lecteurs de la meilleure façon possible. Dans ce but, nous avons depuis des années une version sur l'Internet où il est possible de lire les articles des vieux numéros. Je souhaiterais cependant de la part de nos lecteurs plus de commentaires directs. Cela nous aiderait à améliorer notre magazine pour le rendre plus agréable à lire et plus apte à servir notre clientèle."

Voir ausssi:
WTF-O Vœux de la présidente Tarja Halonen pour le 40e anniversaire de WTF
WTF-O Table des matières de WTF 2001