Image size 30 Kb Helsinki Cup
fascine les jeunes footballeurs du monde

Le nombre des membres des équipes - sportifs, entraîneurs, soigneurs et directeurs compris - qui participent aux jeux olympiques d'été ne doit pas être au total supérieur à quinze mille. C'est à peu près le nombre de jeunes filles et garçons, plus de quatorze mille, que le tournoi de football Helsinki Cup attire chaque année de toutes les parties du monde pour se mesurer sur le terrain. Mais la comparaison s'arrête là.

On dit que la joie de gagner et, à plus forte raison, celle de participer n'ont plus de place dans le sport olympique depuis qu'il est devenu professionnel. La compétition est un travail où les meilleurs sont somptueusement rétribués. En dehors de cela les sommes d'argent qui tournent autour des Jeux sont fabuleuses. Rien que pour les droits de retransmission télévisée pour les Jeux 2000-2008 on a versé pas moins de 3,6 milliards de dollars US. Ce n'est plus une plaisanterie. Il en est tout autrement avec la coupe de Helsinki. Son budget ne tourne qu'aux alentours de 1,8 million de markka et avec l'aide de volontaires dont le seul salaire est l'allégresse des jeunes champions du ballon rond sur le terrain.

Les plus jeunes participants du tournoi des juniors n'ont que huit ans. Les matches ne sont alors qu'un jeu bien qu'une défaite puisse provoquer des pleurs amers. Il est possible que les jeunes de 19 ans rêvent d'une carrière de professionnel, après tout les plus jeunes étoiles des grands clubs mondiaux ne sont pas plus âgées. Le principal est toutefois l'ambiance excitante des matches internationaux que beaucoup de participants connaissent pour la première fois de leur vie ainsi que les amitiés durables qui se nouent hors compétition.

Image size 10 Kb

Le tournoi 2000 a été organisé pour la 29e fois. Les nombres de participants ont légèrement varié, au maximum on en a compté quinze mille en provenance de 29 pays. En tout soixante pays ont envoyé des participants, les plus lointains étant le Brésil, le Chili, les États-Unis, le Mexique, la Namibie, la Tansanie, les Philippines, la Thaïlande et la Chine.

"Les frais de voyage représentent une grosse dépense surtout pour les équipes qui viennent de loin. Elles font elles-mêmes la collecte des fonds nécessaires auprès de sponsors", explique Kimmo Söder, directeur de la Helsinki Cup. "Même l'État finlandais a aussi desserré les cordons de sa bourse. C'est ainsi que le ministère des Affaires étrangères a financé le voyage de l'équipe tansanienne pour la coupe de l'an 2000. L'équipe l'a remercié en se plaçant sur le podium dans sa catégorie."

En un quart de siècle la coupe de Helsinki a été internationalement reconnue. En 1993, le Comité olympique international a désigné le tournoi comme l'évènement "Sport for all" en Europe et en 1996 le tournoi fut une des manifestations du cinquantième anniversaire de l'Unicef.

La coupe de Helsinki est incluse dans la série des tournois de la jeunesse des pays nordiques. On les joue chaque semaine consécutive en juillet en Suède, Danemark, Norvège et Finlande. En 2001 les matches de Helsinki se joueront du 8 au 14 juillet. C'est alors que les cris des jeunes supporters retentiront de nouveau au bord des terrains de foot. Les petits athlètes fourmilleront sur les pelouses et les yeux suivront le ballon de près, le ballon de foot, l'article de sport le plus populaire du monde.

Voir aussi:
WTF-O Helsinki - Une capitale qui soigne ses sportifs
Plus informations de Helsinki Cup